Err

Pour tous les amoureux du livre d'art
Librairie Couleur du Temps, Paris
LE CHIC FRANÇAIS. Images de femmes 1900 - 1950 - Catalogue d'exposition dirigé par Sylvie Besson (Palais Lumière de la Ville d'Évian, 2017-2018)

LE CHIC FRANÇAIS. Images de femmes 1900 - 1950 - Catalogue d'exposition dirigé par Sylvie Besson (Palais Lumière de la Ville d'Évian, 2017-2018)

Snoeck
(Code: 9789461614261)
En Stock
35,00 EUR
18,00 EUR
-49%
0g
Publié à l'occasion de l'exposition présenté par le Palais Lumière de la Ville d'Evian, du 28 octobre 2017 au 21 janvier 2018.


" Avec plus de 300 œuvres (photographies, magazines, dessins…), l’exposition porte un regard rétrospectif sur l’histoire de la photographie de mode au début du XXe siècle en France, dont l’évolution est étroitement liée à celle de la place de la femme dans la société.

Les débuts de la photographie de mode sont timides et peu audacieux. De nombreux magazines diffusent la mode au début du XXe siècle mais le dessin y occupe une place prépondérante. Si dans les médias, la place de la photographie de mode connait un essor similaire à celui de la photographie en général, jusque dans les années 1920 les contraintes liées aux techniques d’impression ne favorisent pas son utilisation. Les photographes travaillent en studio, les modèles restent statiques et les mises en pages sont rigides et peu inventives. Cette manière de mettre en scène la mode et le vêtement est évidemment à mettre en correspondance avec le statut de la femme dans la société.

Dans les années 1920-30, une « Nouvelle Vision » s’impose. Des photographes comme Jean Moral, Maurice Tabard, André Steiner, pratiquent une photographie résolument moderne et différente.
Pendant l’entre-deux guerres, la photographie et les magazines accompagnent et soutiennent l’émancipation des femmes. Les photographes multiplient les expérimentations formelles, inventent des angles de prises de vue spectaculaires, proposent des cadrages audacieux et des sujets modernes ; ils offrent une nouvelle image de la femme, une « vision » enfin libérée.

Véritables touche-à-tout, ces photographes, recrutés par le monde de la mode, mettent leur savoir-faire éprouvé au service des magazines et contribuent à diffuser l’image d’une féminité moderne, chic, dynamique et urbaine. Les séances enfin libérées des studios, et réalisées dans les rues de Paris participent pleinement à la reconnaissance de Paris comme capitale de la mode. "

" La véritable modernité dans le compte-rendu de la haute couture, la représentation d'un certain chic français, ne verra le jour qu'au milieu des années 1920, quand Paul Poiret aura l'intuition d'une autre forme de figuration de cet art éphémère qu'est la mode. Pour imposer cet art appliqué comme un art à part entière, Paul Poiret fait appel à toutes les formes nouvelles ; il s'appuie sur Lucien Vogel, qui, à la tête de la Gazette du Bon Ton puis du Jardin des Modes, développera avec le succès que l'on sait, ce commentaire artistique. "

Citons, pour le dessin : B. BOUTET de MONVEL, G. LEPAPE, R. DUFY, G. BEER, A.-E. MARTY, ERTÉ...
Et pour la photo : SEEBERGER Frères, C. LHERMITTE, H. MANUEL, R. SCHALL, F. KOLLAR, E. STEICHEN, A. KERTESZ, M. TABARD, B. LIPNITZKI, L. ALBIN-GUILLOT, E. FEHER, H. P. HORST, G. KRULL, D. MASCLET, A. STEINER, J. MORAL,  


" The catalogue looks back at the history of fashion photography in the first half of the twentieth century in France with over 300 works. "


.Catalogue (300 vignettes)
.Bibliographie


Evian, Palais Lumière et Gand, Snoeck, 2017, 24.5 x 29 cm, cartonnage illustré (G. KRULL), 256 pages.
9789461614261

BILINGUE FRANÇAIS/ANGLAIS




librairie couleur du temps, palais lumière, snoeck, mode, fashion, mannequin, modèle, couture, couturier, photographie,